Hack n°1 – Votre attention vaut de l’or

Oyez ! Oyez !

Si vous lisez cette article, j’ai la chance d’avoir un peu de votre attention !

J’ai également une idée du temps qu’il me reste avant que votre attention ne soit accaparée par autre chose.

Tous les jours nous offrons notre temps d’attention à celui qui le courtisera le plus et bien souvent à notre insu !

Rappelons que Facebook et Google font plus de 80% de leur chiffre d’affaire uniquement grâce à la publicité.

(on imagine d’ailleurs sans trop de peine les réunions entre chercheurs en neurosciences, financées à coup de millions par Facebook et Google)

J’aimerais aujourd’hui vous proposer un hack simple pour récupérer le contrôle de votre attention sur deux zones piège :

  • YouTube : page recommandation
  • Facebook : fil d’actualité

Lire la suite Hack n°1 – Votre attention vaut de l’or

Tutoriel migrer playlists itunes vers mpd [niveau confirmé]

Lorsque j’ai quitté le monde Apple, c’est avec regret que je pensais avoir perdu mes playlists iTunes. Comme toujours avec open source, il y a moyen de bricoler. J’ai eu beaucoup de mal a importer mes playlists itunes dans mpd. Je ne précise ici que les étapes qui ne sont pas disponibles sur le net. Si vous voulez plus d’information sur le lecteur/serveur mpd, linuxfr a une très bonne introduction sur ce sujet. Voici comment j’ai réussi :

Lire la suite Tutoriel migrer playlists itunes vers mpd [niveau confirmé]

Crèpes à la farine de sarrasin

Hello, cette recette existe en beaucoup de variantes, avec ou sans temps de repos, œuf, ou lait. En voici une très simple et rapide. J’apprécie particulièrement de la préparer à l’improviste avec les amis car cela donne à tout le monde l’occasion de confectionner sa propre crèpe sur mesure.

Les crèpes cuites se conservent plusieurs jours au réfrigérateur emballées dans une feuille plastique avec un petit essuie-tout à l’intérieur pour absorber un peu d’humidité. La pâte se garde un ou deux jours au frais également.

Ingrédients :

  • 50 cl de lait
  • 30 cl d’eau
  • 300 g de farine de sarrasin
  • 2 oeufs
  • 1 pincée de sel

Photo : une magnifique jambon œuf fromage

Quelques exemples de garniture :

  • Jambon œuf fromage
  • Saumon épinard

Tutoriel de configuration pour Taskwarrior C2 Android

J’utilise taskwarrior au quotidien. C’est un excellent outil de gestion de tâches en ligne de commandes. Pour synchroniser mes tâches entre les ordinateurs, j’utilise FreeCinc. Il existe un client Android sobrement intitulé Taskwarrior C2 qui est bien fait, mais difficile à configurer. Je vais vous guider de la création de compte à la synchronisation.

Lire la suite Tutoriel de configuration pour Taskwarrior C2 Android

L’incubateur des songes

Une idée sans exécution est un songe

J’ai beaucoup d’idées, mais une idée ne vaut que si elle est pas réalisée. Alors lorsque me vient une idée que je ne peux pas immédiatement réaliser, je la consigne dans un fichier intitulé « un jour, peut être.txt« . Régulièrement, je constate que peu, voir aucune idée qui y est listée n’a été réalisée depuis la dernière fois que je l’ai vue. Parce que la vraie vie, parce que le travail, parce que la fatigue. Parce que. Et ça m’énerve, et ça me lasse.

Ce midi j’ai déjeuné avec Martin, un ami de l’Université, et avec nostalgie, je me remémorait les années d’or où les projets associatifs pleuvaient par dizaine et avançaient au gré du semestre de la création à la réalisation.

Martin me fit cependant remarquer deux choses :
– on idéalise le temps de l’Université: en comparaison du temps que l’on y a passé; on a accompli bien moins que ce dont on se souvient.
– on est peu objectif du temps présent : en comparaison du temps que l’on y passe; on réalise beaucoup plus que ce que l’on pense.

Ces deux effets me rappellent un adage en rapport avec les réseaux sociaux qui dit : « ne compare pas ton toi réel avec les autres numériques ». (aparté : sur les réseaux sociaux, chacun publie une version édulcorée de sa vie, mais lorsque l’on consulte le profil des autres, on compare sa vie authentique et réelle à une version édulcorée de la vie des autres, comparaison qui génère stress et anxiété)

D’une certaine manière, cela vaut également pour notre envie d’avancer et de s’accomplir. Contrairement aux réseaux sociaux dont les plus ascètes se privent totalement, cette envie d’avancer gagnerait à être mis en face de la réalité: toutes ces idées que l’on aimerait avoir fait ne sont pas celles que l’on aimerait faire aujourd’hui. Parce que la vraie vie, parce que le travail, parce que la fatigue. Parce que.

De cette discussion, je tire donc deux actions. La première est de continuer à écrire. En particulier pour ces idées qui ne peuvent pas être réalisées aujourd’hui, écrire permettra de clarifier et préciser. Ce sera un moyen d’éviter d’y réfléchir en continu, et cela intéressera (voir inspirera !) peut être quelqu’un-une, ou mon moi du futur.

La seconde s’inspire d’une discussion avec ma chère sœur. Suivant les conseils qu’elle avait lus dans un livre, elle m’invitait chaque soir à faire le point sur ma journée, et me forcer à lui trouver 3 moments agréables qui se sont déroulés dans cette journée. J’ai donc installé une application « Habitude » sur mon téléphone qui me rappelle chaque soir de repenser à la journée passée.

À la longue, je verrai bien si cela suffit. Le fait que ces perspectives soient actionnables me fait déjà beaucoup de bien. C’est déjà ça. 🙂

Edit : l’article a maintenant le titre plus positif « incubateur des songes » plutôt que « deuil des songes »

Types de données répliquées convergentes et commutatives

TL;DR

Une thèse d’informatique traite des types de données permettant de créer des applications distribuées dont les données convergent sans synchronisation à priori. J’ai traduit et vulgarisé ce papier en deux articles.

Lire la suite Types de données répliquées convergentes et commutatives

Types de données répliquées convergentes et commutatives – Partie 2 : Exemples Pratiques

«La cohérence à terme vise à assurer que les répliques d’un objet partagé modifiable convergent sans synchronisation à priori.»

Ce sujet est composé de deux articles : la première partie est théorique. Elle définit les propriétés mathématiques que doivent respecter les types de données répliqués convergentes et commutatives.

La seconde partie de l’article est un portfolio d’exemples pratiques. Y sont présentés les différents types de base et d’autres types plus élaborés.

Partie 2 : Exemples pratiques


Lire la suite Types de données répliquées convergentes et commutatives – Partie 2 : Exemples Pratiques

Types de données répliquées convergentes et commutatives – Partie 1 : Théorie

«La cohérence à terme vise à assurer que les répliques d’un objet partagé modifiable convergent sans synchronisation à priori.»

Ce sujet est composé de deux articles (hors introduction) : une exploration théorique de ce qu’est un type de données répliquées convergent et commutatif. Cette première partie définit les propriétés mathématiques que doivent respecter ces types de données.

La seconde partie de l’article est un portfolio d’exemples pratiques.

Partie 1 : Modèle théorique


TL;DR

Partons du principe que le réseau distribue à la longue les opérations de mises à jour entre tous les nœuds. Les nœuds sont de confiance et peuvent être déconnectés et reconnectés. Les nœuds continuent à opérer pendant les instants de déconnexion.

Plusieurs contraintes sur les opérations possibles sur les objet de ces nœuds garantissent la cohérence à terme des répliques de cet objet partagé sans synchronisation, ni consensus, à priori.

En basant le type de données sur l’état, ces contraintes sont :

  • Associativité : fusion(x, fusion(y,z)) = fusion(fusion(x,y), z)
  • Commutativité : fusion(x,y) = fusion(y,x)
  • Idempotence : fusion(x,x) = x

En basant le type de données sur l’opération, ces contraintes sont :

  • Associativité : op(x, op(y,z)) = op(op(x,y), z)
  • Commutativité : op(x,y) = op(y,x)

Lire la suite Types de données répliquées convergentes et commutatives – Partie 1 : Théorie

Logiciels open source cross platform

Dans ma quête du système le plus versatile possible, j’ai accumulé une liste de logiciels qui sauvegardent si possible en clair leur configuration. Cela permet d’avoir une grosse Dropbox contenant tout mon contenu, et de déployer ces applications ad-hoc sans avoir à les configurer particulièrement.

  • Photo : digikam
  • Musique : mpd + cantata + beets
  • Livres : calibre
  • Gestion de tâches : taskwarrior
  • Edition d’images : krita

Edition 2017_12_14 : ajout édition image
Edition 2018_06_07 : ajout musique beets.io

« Il y a deux choses très difficiles en informatique: l’invalidation du cache, et nommer des objets » Phil Karlton

« Mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde » Albert Camus

Je pense avoir trouvé la cause du malheur de ce monde. Peut-on l’appeler le Karlmus ?

eureka

Tout est un remix. Raydio 1978 – Victor Demé 2008 – Synapson 2014.

Ce matin, en appréciant un brunch fraîchement préparé, jouait en fond ma radio de funk préférée (radiomeuh sisi). Quand soudain l’épiphanie ! Je pense avoir trouvé une déclinaison de cette chanson, que j’ai tenté de recréer en direct !

Lire la suite Tout est un remix. Raydio 1978 – Victor Demé 2008 – Synapson 2014.

Pourquoi l’araignée de Villani ?

On ne peut la louper à chacune de ses apparitions. Portée comme broche, c’est à coup sûr la première chose qui retient l’attention à la vue du mathématicien émérite. Et c’est sûrement aussi la première chose qui nous toque à la tête lorsque l’on pense à Cédric Villani : cette araignée qu’il porte à sa veste en toutes occasions.

Elle contribue au look atypique que l’enseignant chercheur revendique. Cédric Villani n’hésite d’ailleurs pas à rappeler la dénomination qu’on lui donne, celle de « Lady Gaga des maths » ; en somme un personnage qui marque par son look excentrique.

Lire la suite Pourquoi l’araignée de Villani ?

Souvenez-vous que dans les champs de l’observation le hasard ne favorise que les esprits préparés

Louis Pasteur

Planifier un projet innovant

Récemment, nous discutions avec Cédric Carvalho, un ami de l’université, des problèmes rencontrés lorsque l’on travaille sur un domaine nouveau. Un de ces problèmes est qu’il est difficile de prédire finement la date de sortie d’un projet innovant à partir d’un cahier des charges pour de multiples raisons. Le cahier des charges est amené à évoluer au fur et à mesure du développement du projet (méthode agile). De plus, l’estimation du temps de réalisation d’une tâche de programmation est souvent trop optimiste, et ne prend pas en compte les difficultés et opportunités de la réalité. Face à une telle difficulté, pourquoi s’entêter ? Parce qu’une prédiction fine de la date de sortie du projet permet à l’équipe marketing de créer une campagne adaptée, et à l’équipe administrative d’anticiper la trésorerie de l’entreprise.

Cédric m’a conseillé de lire, et j’ai donc lu, Work Rules! (livre en anglais) écrit par Laszlo Bock, le Senior Vice Président of People Operation (Expert vice président de l’équipe management ?) de Google.

De cette discussion dans un petit café a émergé la problématique suivante:

Comment planifier finement la date de sortie d’un projet innovant tout en laissant une marge de manœuvre suffisante à mes collègues pour qu’ils puissent s’adapter aux difficultés et saisir les opportunités ?

Afin de répondre à cette problématique, dans un premier temps (« La culture mange la stratégie au petit déj »), je commenterai une portion de Work Rules!. Ensuite je proposerai deux réponses possibles (Trop de planification tue la planification et Davantage d’informations et d’autonomie) à la problématique.

Lire la suite Planifier un projet innovant

Le Hockey subaquatique

Lors de ma phase de documentation sur le sommeil # polyphasique, j’ai découvert que l’un des auteurs d’un livre sur ce style de vie pratique également un sport atypique appelé Hockey subaquatique.

Au Hockey sub, deux équipes de 6 joueurs + 4 remplaçants s’affrontent pendant 12 minutes. Ce sport d’équipe se joue en apnée, au fond d’une piscine d’une profondeur de 2 à 3 mètres, et au fond de préférence plat. Je m’entraîne avec le club parisien HOPE tous les mercredis.

Lire la suite Le Hockey subaquatique

Horaires de sommeil « Everyman » Break. Pourquoi «gagner du temps éveillé» ?

Dormir est vital.

Le corps humain dispose de moyens puissants pour faire connaitre ses besoins à la conscience. À l’image de la faim qui fait saliver à l’odeur de frites dans les rues bruyantes de la ville, la carence de sommeil déclenche des envies de position horizontale, une aversion pour la lumière, ainsi qu’une irritabilité qui détériore les échanges avec les autres afin de réduire le temps restant jusqu’au lit. Les instincts sont naturels et existent pour une « bonne raison » (pas vrai Darwin ?). Si le corps veut dormir, quel autre choix que de l’écouter ?

Lire la suite Horaires de sommeil « Everyman » Break. Pourquoi «gagner du temps éveillé» ?

Dormir d’un sommeil polyphasé afin de gagner du temps éveillé dans une journée.

  • Conditions de l’expérience : Everyman : comme Uberman en plus gentil. Dormir 3h/3h30 la nuit, puis faire trois siestes de 20 minutes la journée.
  • Motivation : maitriser mon sommeil, publier plus de contenu original sur sérendipiteur.
  • Contraintes : conserver mes activités sociales et sommeil monophasé avec ma compagne. Everyman va s’insérer dans les périodes de solitude uniquement.

(suite…)

Bon vent ! Et autres conseils de vie.

Lors de ma remise des diplômes en 2014, j’ai eu la chance d’assister à un discours (genre « Bon vent ! :-D) de Louis Schweizer. Faire un discours intéressant est une chose, faire un discours qui donne envie de se lancer en est une autre. Louis a choisi des mots justes, tout en restant humble pour ce rite de passage des temps modernes. Cette cérémonie des diplômes a marqué pour moi le passage dans la vie « adulte ».

Voici les six « points de sagesse » que j’ai noté. Ils constituent une boussole permettant d’éclairer les choix :

Lire la suite Bon vent ! Et autres conseils de vie.