De Tricount à Splitwise

Ergonomie Retour d’expérience sur l’impact de l’ergonomie d’une application Android 6 avril 2015

Tricount et Splitwise sont deux applications fonctionnellement identiques : elles permettent de tenir un carnet de compte connecté. Chaque dépense peut-être partagée équitablement entre toutes les personnes d’un groupe, ou arbitrairement : par exemple, Cédric n’était pas là lors de la première tournée de Pampryl, il n’est pas compté pour cette dépense. Le récapitulatif des dépenses ainsi que la balance générale est disponible directement sur l’application et peut être synchronisé en ligne. Ainsi, chaque membre du groupe peut consulter et consigner directement les dépenses, au lieu de devoir se référer à la personne responsable.

Tricount est une application fonctionnelle. Elle offre des capacités qui la rendent compétitive face aux comptes d’épiciers sur un coin de nappe, mais de manière non ergonomique. La totalité des actions ne sont pas présentes d’un simple clic. La synchronisation est manuelle et l’ajout d’un nouveau membre doit faire l’objet de la création d’un nouveau membre, puis du partage avec ce dernier d’un lien hypertexte.

Splitwise dispose toutes les actions sur l’écran et celles ci sont effectuées en un nombre minimal de clic.

Ici, l’ergonomie a réduit la friction d’utilisation au minimum. Il devient donc possible de tenir des comptes en temps réel. Testé pendant un weekend de visite dans une ville de l’Ouest de la France, au bout de quelques essais, il était plus rapide de rentrer une nouvelle dépense que de payer avec la carte bancaire. Un  temps-masqué où la technologie se fait discrète et simple.

Seul défaut, comme l’écrasante majorité des applications tactiles, elle ne dispose pas d’option « une seule main » qui regrouperait les boutons prêts du pouce (gauche ou droit selon les goûts) de l’utilisateur. 😉

En fait, l’ergonomie est particulièrement importante pour la raison suivante. Ce n’est pas tant le calcul mathématique qui tourne derrière l’application qui est compliqué car n’importe qui pourrait faire la même chose avec un tableau excel. C’est avant tout rendre les comptes limpides et accessibles pour les gens inclus dans le groupe. Combien de disputes peut potentiellement éviter cette application ? Personne ne se sent lésé, tout le monde comprend ce qu’il a payé, les comptes sont maintenus à jour et ordonnés par date : « les bons comptes font les bons amis ». Enfin, à la fin de mon voyage dans l’Ouest de la France, on a tous pu savoir à combien ça nous était revenu très précisément.

Garanti sans conflit d’intérêt 🙂

A plus

2 réflexions au sujet de « De Tricount à Splitwise »

  1. Bonjour. Grand consommateur des deux applications, j’ai remonté de nombreuses propositions d’améliorations aux un et au autres. Dur ! 🙂
    Je suis passé sur Splitwise maintenant mais il manque toujours l’accès au total des dépenses par voyage , surtout dans le fichier cvs ! Un comble.
    Et il faudrait aussi un archivage des séjours. Car on doit les choisir à chaque entrée et démarrage ce qui est vite pénible quand le nombre est important’.

    Répondre

    1. Mon rêve, c’est de pouvoir suivre l’état d’avancement des recommandations, savoir si elles ont été approuvées ou pas, et si elles arriveront dans une update et laquelle. 😀

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To create code blocks or other preformatted text, indent by four spaces:

    This will be displayed in a monospaced font. The first four 
    spaces will be stripped off, but all other whitespace
    will be preserved.
    
    Markdown is turned off in code blocks:
     [This is not a link](http://example.com)

To create not a block, but an inline code span, use backticks:

Here is some inline `code`.

For more help see http://daringfireball.net/projects/markdown/syntax